Je me souviens parfaitement d’un profond échange/coaching que j’ai eu avec une brillante personne… Mais qui était si énervée contre elle-même, qu’elle n’arrivait plus à faire avancer son business.
.
Je suis sûre que son histoire pourra t’aider, toi ou l’une de tes clientes.
Cela se passe quelques semaines plus tôt.
.
Elle commence par me confier qu’elle n’a pas l’habitude de partager – ni même de considérer – sa frustration, et que jusqu’ici elle se débrouillait toujours seule pour se sortir de n’importe quelle situation.
.
Pour étouffer sa peine tant bien que mal.
Pour aller de l’avant quoi qu’il arrive.
Pour continuer à être présente pour les autres quoi qu’il en coûte.
.

J’admire sa force… mais je ne l’envie absolument pas !

.
Pour moi, même les super héros ont besoin d’aide et/ou de lâcher prise. De pouvoir se reposer sur quelqu’un. De prendre un moment pour eux.
.
Il était temps pour elle de recevoir l’aide qu’elle mérite. Et pour cela beaucoup de croyances (et d’ego) sont à soigner.
.
Mais je dois avouer que je comprends totalement pourquoi elle a attendu le dernier moment :
.
Vu de l’extérieur elle n’a absolument pas à se plaindre.
On a l’impression que tout lui réussit.
Et elle pensait que c’était son rôle de tenir parce qu’elle avait fait certains choix qu’elle se doit maintenant d’assumer.
.
Sauf que ce n’est pas facile d’assumer d’être sur tous les fronts et de traverser année après année, épreuves sur épreuves.
C’est ainsi, à bout de force, elle a décidé enfin de demander de l’aide.
Peut-être voyait-elle ça comme une marque de faiblesse ?
.
Je ne pense pas car au fond, il faut être forte pour oser regarder ses faiblesses et travailler dessus.
.

En fait, nous avons toutes besoin d’aide, si non comment réussir à se rendre disponible pour ses parents, ses enfants, son business, sa santé, ses finances, ses challenges, le monde, etc. sans flancher ?
.

Et qui, en plus, est dans des circonstances qui ne nous ménagent pas.
Malgré qu’elle ne se sente pas à sa place, à son niveau, à son meilleur…
Elle ne regrette aucun de ses choix de vie (son mariage, ses enfants, son business, ses engagements ou autres).
.
Elle est vraiment heureuse et pleine de gratitude pour ce que Dieu lui a offert.
C’est parce qu’elle ne voulait pas se montrer ingrate ni se plaindre quand on sait qu’il y a pire ailleurs qu’elle à laisser son mal-être s’installer.
« Ce n’est pas grave » disait-elle.
Mais jusqu’à que cela le devienne finalement.
Même dans une vie heureuse, peuvent surgir des épreuves trop lourdes à porter seule.
Même dans l’abondance, on peut ressentir des frustrations, celle :
– de ne pas se sentir là où on mérite d’être,
– de ne pas être aussi loin que l’on voudrait dans notre business,
– de ne pas avoir assez de temps pour accomplir sa mission correctement,
– de ne pas avoir de temps libre,
– de ne pas faire le CA que l’on désire,
– de ne pas offrir le meilleur à nos enfants,
– de ne pas s’engager plus dans des causes,
– d’être autant sollicitée par ses parents, son asso, ses amis, son travail…
– de ne pas avoir le temps pour écrire son livre,
– de stagner malgré le cœur mis à l’ouvrage,
– de manquer de temps et d’espace pour ce qui est important pour soi
etc…
.
Et chacune de ses frustrations est un danger si elle perdure et si elle rencontre d’autres difficultés dans la vie.
.

Tu comprends ces « frustrations » ?
Moi je les comprends tellement !

.
Je lui ai dit :
« Ce n’est pas nécessaire de blâmer le fait de ne plus avoir de temps, d’opportunités ou d’énergie pour toi ou tes projets, car le temps n’est pas ton problème !
.
Ce n’est pas le temps qu’il te manque pour réaliser ce que tu veux profondément réaliser, mais L’ENERGIE, LA FOI, LA VISION.
.
Ce n’est pas non plus la peine d’être énervée contre toi… contre la vie ou je ne sais quoi.
.
Si tu n’y arrives pas c’est juste que tu te reposes sur toi, ton ego, tes propres compétences humaines et physiques, au lieu de te reposer sur Dieu, ses capacités illimitées et de croire aux miracles.
.
Dieu a ses plans, et il est temps de lui faire confiance.
Le timing est toujours parfait avec Lui.
Tu me suis dans ce raisonnement ? »
.
J’ai pu lui partager ceci une fois qu’elle a identifié et exprimé sa rage, ses peurs, ses limites, sa colère.
.
Et je suis sûre que c’est une réponse qui s’adapte à toute personne frustrée faisant du sur place alors qu’elles ont en elle un talent inouï.
Le talent n’est pas ce qui met en route. C’est la foi, la confiance, l’énergie.
.

Tu me suis ?

.
Il faut que je t’avoue quelque chose maintenant.
.
Cette personne frustrée que je viens de te décrire. C’est moi ! Il n’y a pas si longtemps encore.
.
Il a fallu que je me regarde d’un œil extérieur pour me rendre compte que ma vie qui semble réussie sous tout point, pouvait malgré tout cacher des frustrations. Des blessures enfouies. Des états d’âme profond. De l’ego. De la peur. Des limites…
.
Je me rendais pas compte car j’étais une incroyable optimiste et je me contentais tellement de ce que j’avais déjà. Mais il suffit parfois d’une épreuve pour que la vérité nous saute en pleine face. Je ne me sentais pas à mon niveau. Je ressentais de la colère contre la vie et ses épreuves. J’avais des ressentiments contre moi-même et mon incapacité à avancer comme je le voulais.
.

Aujourd’hui je comprends que tout est parfait.

Que je suis à ma place.

Que Dieu me prend en charge.

Que je n’ai pas à m’inquiéter pour mon futur malgré l’issue de mon épreuve.

Que la vie continue et que c’est le jeu…

.
Les épreuves sont là pour nous faire grandir (oui, dans la souffrance certes… Mais c’est parce que c’est une croissance rapide !)
.
Et je sais aussi que :
Si j’estime ne pas avoir le temps que je veux c’est de MA faute.
Si je n’ai pas l’énergie que je veux, c’est de MA faute.
Si je n’ai pas la paix dans mon cœur, c’est de MA faute.
PAS CELLE DES AUTRES.
.
C’est à moi de me prendre en charge et de me concentrer UNIQUEMENT sur ce que je peux contrôler.
.
Je ne suis pas responsable de la maladie de cette proche personne (donc je lâche prise), je ne suis pas responsable du confinement (donc je lâche prise), je ne suis pas responsable de X ou Y (alors, je lâche prise sur tout)…
.
Je suis juste responsable de mon énergie et il me faut simplement ME CONCENTRER SUR CE QUI EST DANS MON POUVOIR. POINT.
.
Créer des limites, élever son énergie, mettre des priorités, faire des choix alignés, oser demander de l’aide et se faire soutenir, oser dire non quand on veut vraiment dire non (même si on croit qu’on n’a pas le droit de dire non à quelqu’un par exemple ! Ne rentrez pas dans le triangle de Karpman !) et entrer dans sa vérité profonde.
.
Ça, c’est dans mon pouvoir !.
C’est ça avoir des limites saines, qui nous portent et nous protègent.
Pour le reste, ce n’est pas de mon ressort,
alors je lâche-prise et laisse l’Univers faire son job.
Je décide d’avoir confiance, de croire en la guérison, de croire aux miracles.
Et je décide de croire chaque jour de plus en plus en moi.
Eh oui, je suis en chemin vers ma vie idéale.

Rebel-love 💕